Make your own free website on Tripod.com

Nouveau Traité du Jeux des Echecs
par L.-C. de La Bourdonnais
Bruxelles, Société Belge de Librairie, Hauman et Ce., 1842

Chapitre III
Du milieu des parties

Le milieu d'une partie présente tant de variantes, qu'on reconnaît facilement l'impossibilité de les analyser toutes, et d'arriver à des résultats aussi exacts que dans les débuts et les fins de partie. Ici, la théorie n'est plus d'aucun secours, et les joueurs sont livrés à leurs propres forces. La parfaite connaissance des temps, la justesse des coups, la profondeur des calculs, décident de leur supériorité et l'établissent incontestablement.

J'ai cru cependant pouvoir suppléer à cette lacune de théorie, en donnant plusieurs exemples de parties bien jouées, et en les accompagnant de réflexions qui pourront servir d'instruction et de guide à ceux qui ne craindront pas de s'engager dans une étude trop sérieuse.

Ce chapitre contiendra neuf parties. La première, la seconde, la huitième et la neuvième appartiennent à Philidor. La troisième a été jouée récemment par deux forts amateurs français; la quatrième, la cinquième, la sixième, ont été jouées par correspondence entre le club de Londre et le club d'Edimbourg. Enfin, la septième a été jouée par un amateur anglais d'une grande force et par l'auteur de cet ouvrage.


W - B

1. e4 e5 2. Bc4 Bc5 3. c3 Nf6 4. d4 Vous poussez ce pion deux pas, tant pour masquer la direction du fou adverse sur le pion du fou de votre roi, que pour établir vos pions au centre du jeu; ce qui est d'une grande importance. 4... exd4 5. cxd4 Lorsque vous avez deux pions de front, comme dans la situation présente, il faut les y maintenir, sans avancer aucun des deux, jusqu'à ce que l'adversaire vous propose l'échange d'un pion contre on des vôtres; ce que vous éviterez alors en poussant le pion attaqué. 5... Bb6

Ce fou, au lieu de se retirer, peut donner échec; 5... Bb4+ dans ce cas vous devez couvrir du fou, 6. Bd2 et s'ils prennent, vous reprendrez du cavalier 6... Bxd2+ 7. Nxd2 en soutenant le pion de votre roi. Dans cette partie, Philidor a cru qu'il pouvait ne pas faire toujours le coup juste, pour avoir l'occasion de donner de fréquents exemples de la manière de bien jouer les pions.

6. Nc3 O-O 7. Nge2

Si vous jouiez 7. Nf3 , il empêcherait la marche du pion de votre fou; les noirs pourraient, sur ce coup, prendre 7... Nxe4 8. Nxe4 : et pousser ensuite 8... d5 ; ce qui romprait votre centre.

7... c6 8. Bd3 Vous retirez ce fou, parce qu'en jouant le coup suivant d5 , ils vous forceraient d'échanger le pion de votre roi contre le leur, ce qui romprait vos pions du centre. 9. e5 Ne8 10. Be3 f6 Ils jouent ce pion pour faire une ouverture à leur tour. Ce qui leur réussira, soit que vous preniez ou que vous laissiez prendre. 11. Qd2

Vous ne devez pas prendre le pion qui vous est offert, 11. exf6 parce qu'alors le pion de votre roi perdrait sa ligne; au lieu qu'en le laissant prendre, vous le remplacez par celui de la dame que vous soutiendrez ensuite par celui du fou du roi. Ces deux pions liés ensemble doivent vous procurer le gain de la partie.

11... fxe5 Ils prennent le pion pour suivre leur projet d'ouvrir la ligne de leur tour. 12. dxe5 Be6 Ils jouent ce fou afin de pouvoir avancer ensuite le pion du fou de leur dame. 13. Nf4 Le pion de votre roi, n'étant point encore en danger, votre cavalier attaque leur fou pour le forcer à se retirer, ou le prendre.

Vous pourriez prendre 13. Bxb6 , ce qui les obligerait à doubler un pion; 13... axb6 mais cela mettrait en jeu la tour de leur dame. D'ailleurs, un pion doublé, lorsqu'il est lié avec d'autres pions, n'est pas un désavantage, surtout lorsqu'il se rapproche du centre.

13... Qe7 14. Bxb6 Il est toujours dangereux de laisser le fou du roi adverse battre sur la ligne du pion du fou de votre roi; et lorsque le pion de votre dame ne peut pas masquer cette direction, il faut lui opposer votre fou de la couleur du sien, et le prendre pour toute autre pièce dès que l'occasion s'en présente. 14... axb6 15. O-O Vous roquez de ce côté, pour soutenir d'autant lieux le pion du fou de votre roi, que vous avancerez deux pas, aussitôt que celui de votre roi sera attaqué. 15... Nd7 16. Nxe6 Qxe6 17. f4 Nc7 18. Rae1 g6 Ils poussent ce pion pour vous empêcher d'avancer celui du fou de votre roi sur leur dame; ce qui vous donnerait deux pions de front sur leur terrain. 19. h3 Vous jouez ce pion afin de pouvoir avancer ensuite celui du cavalier de votre roi. 19... d4 20. Ne4 h6 Ils poussent ce pion pour empêcher votre cavalier d'entrer dans leur jeu, et de faire déplacer leur dame, ce qui donnerait, dès l'instant même, un champ libre à vos pions. 21. b3 b5 22. g4 Nd5 23. Ng3 Vous jouez le cavalier afin de pousser ensuite le pion du fou de votre roi qui se trouve soutenu par trois pièces. 23... Ne3


Ils jouent de coup pour couper la communication entre vos pièces et rompre vos pions, ce qu'ils feraient infailliblement en avançant le pion du cavalier de leur roi; mais vous prévenez leur dessein en faisant le sacrifice de votre tour.

24. Rxe3 dxe3 25. Qxe3 Rxa2 26. Re1 Vous jouez cette tour pour soutenir le pion de votre roi qui resterait en prise, lorsque vous pousserez celui du fou de roi. 26... Qxb3 27. Qe4 Qe6 La dame noire revient à cette case, pour parer le mat qui se prépare. 28. f5 gxf5 29. gxf5 Qd5 Ils offrent l'échange de la dame, pour éviter le mat dont ils sont menaces par le fou et la dame. 30. Qxd5+ cxd5 31. Bxb5 Nb6 32. f6


Lorsque, dans une fin de partie, vous avez un fou, il faut avoir soin de placer vos pions sur les cases de la couleur opposée à celle de ce fou, qui empêche les pièces de l'adversaire de se porter entre vos pions. C'est une règle générale, lorsque l'on attaque et que l'on a des pions passés. Lorsqu'on est sur la défensive, c'est la contraire; il faut alors placer les pions sur la couleur du fou.

32... Rb2 33. Bd3 Kf7 34. Bf5 Voici un exemple de la règle précédente. Si votre fou était noir, le roi adverse pourrait se placer entre vos deux pions. 34... Nc4 35. Nh5 Rg8+ 36. Bg4 Nd2 37. e6+ Kg6 38. f7 Rf8 39. Nf4+ Kg7 40. Bh5 Quoi qu'ils jouent, vous poussez le pion à dame, et vous gagnez la partie. 1-0

W - B

1. e4 e5 2. Bc4 c6 3. d4 Vous devez pousser ce pion deux pas, pour les empêcher de porter leurs pions au centre, ce qu'ils feraient en jouant Pd7-d5, en attaquant votre fou; et par ce coup ils gagneraient sur vous l'avantage du trait. 3... exd4 4. Qxd4 d6 5. f4 Be6 Ils jouent ce fou pour deux raisons: la première, pour pouvoir pousser le pion, et par là faire place au fou de leur roi; la seconde, pour l'opposer au fou de votre roi, et s'en défaire dans l'occasion. 6. Bd3 d5 7. e5 c5 8. Qf2 Nc6 Si, au lieu de sortir leurs places, comme il faut en jouant ce cavalier, ils continuaient de pousser leurs pions en avant, ils risqueraient de perdre la partie. Il faut observer qu'un ou même deux pions, lorsqu'ils sont trop avancés, courent grand risque d'être perdus, à moins qu'ils ne puissent être soutenus ou remplacés par d'autres, ou que toutes les pièces n'aient le champ libre pour les secourir. 9. c3 g6 10. h3 h5


Ils poussent ce pion deux pas pour empêcher les vôtres d'avancer sur les leurs. Dans la situation présente, il y a, de part et d'autre, deux corps égaux de pions sur l'echiquier. Vous en avez quatre du côté de votre roi contre trois de leurs, et ils en ont quatre contre trois des vôtres du côté de leur dame. Celui qui pourra le premier séparer les pions de son adversaire, où ils sont en plus grand nombre que les siens, doit indubitablement gagner la partie.

11. g3 Ce coup est essentiel, parce qu'en jouant Ph5-h4, ils couperaient la communication de vos pions. Celui, du cavalier de votre roi ne pourrait jamais joindre celui de votre fou, sans s'exposer à être pris par le pion de leur tour. 11... Nh6 12. Nf3 Be7 13. a4 Nf5 14. Kf1 h4 15. g4 Ng3+ 16. Kg2 Nxh1 17. Kxh1 Quoiqu'une tour soit une pièce plus importante qu'un cavalier, votre jeu est meilleur que le leur, parce que cet échange met votre roi en sûreté, et que vous êtes en état de former une attaque de quelque côté qu'ils puissent roquer. 17... Qd7 18. Qg1 Ce coup est essentiel pour soutenir le pion du cavalier de votre roi,et empêcher qu'ils ne sacrifient leur fou pour vos deux pions, ce qu'ils feraient indubitablement. La force de votre jeu consistant à présent dans vos pions, ils doivent chercher à les rompre, d'autant plus que par là ils gagneraient sur vous une attaque qui pourrait causer la perte de votre partie. 18... a5 19. Be3 Vous jouez ce fou, dans l'intention de leur faire pousser le pion du fou de leur dame; ce qui donnerait passage à vos cavaliers et vous procurerait le gain de la partie en peu de coups. 19... b6 20. Na3 O-O-O Ils roquent de ce côté, pour éviter l'attaque de vos pions sur leur roi, ayant moins a craindre du côté où ils sont moins avancés. 21. Ba6+ Kc7 22. Nc2 Si vous leur eussiez donné échec avec le cavalier, vous auriez embarrassé votre fou et perdu plusieurs temps. Il vaut donc mieux rétrograder. 22... Ra8 23. Bb5 Qd8 Ils jouent leur dame pour la porter ensuite à la case f8, et mieux soutenir le pion du fou de leur dame. 24. b4 Qf8 25. bxc5 bxc5 26. Nd2 Vous jouez ce cavalier, pour suivre votre attaque sur leur pion, dont dépend toute la partie. 26... c4


Ils jouent ce pion pour gagner un coup, et pour empêcher le cavalier de votre roi de se porter à la case b3.

27. Nf3 f6 Vos cavaliers ayant une libre entrée dans leur jeu, ils perdent nécessairement la partie, quelque autre pièce qu'ils puissent jouer. 28. Bb6+ Kb7 29. Bxc6+ Kxc6 30. Nfd4+ Kd7

S'ils prennent avec leur roi de fou de votre dame 30... Kxb6 , ils perdent leur dame par un échec découverte 31. Nxe6+ ; et s'ils retirent leur roi ailleurs, ils perdent le fou de leur dame.

31. f5 Bg8 32. e6+ Ke8 33. Nb5 Bd6 34. Qd4 Votre dame prend ensuite le pion de la dame adverse, entre dans leur jeu, met toutes leurs pièces en prise, et gagné la partie. 1-0

Boncourt - St Amant, P
Paris 1837

1. e4 e5 2. Bc4 Nf6 3. d3 Bc5 4. Nf3 Nc6 5. c3 Bb6 6. O-O O-O 7. Bg5 d6 8. b4 Be6 9. Nbd2 h6 10. Bh4 Kh7 11. a4 a6 12. Kh1 Rg8


Les noirs jouent leur tour à cette case, pour avoir le moyen de pousser sans danger leur pion g7-g5, puis ouvrir une attaque sur le roi adverse; les blancs continuent a faire diversion en attaquant de l'autre côté.

13. Qc2 g5 14. Bg3 h5 15. h3

15. h4 eût été préférable.

15... h4 16. Bh2 Nh5 17. d4 g4 18. Bxe6 fxe6

Les noirs sont obligés de reprendre avec le pion le fou adverse, car s'ils jouaient 18... gxf3 les blancs en jouant 19. Bf5+ Kh8 20. Nxf3 auraient très-beau jeu.

19. hxg4 Rxg4 20. dxe5 dxe5 21. Nc4 Ng3+


Le sacrifice de ce cavalier donne une attaque assez forte.

22. fxg3 hxg3 23. Rad1 Qe7 24. b5 Rh4 25. Nxb6 Rxh2+ 26. Kg1

Si les blancs prenaient la tour 26. Nxh2 , les noirs gagneraient en jouant 26... Qh4

26... Qc5+ 27. Rf2 cxb6 28. Nxh2 axb5 29. axb5

L'échec au roi que les blancs peuvent donner avec 29. Rd7+ n'amènerait aucun resultat avantageux.

29... Rf8 30. Nf3 Na5 31. Qe2 Nc4 32. Ng5+ Cet échec est sans utilité. 32... Kg6 33. Nf3 Rf4 34. Rd3

Si les blancs jouaient en place de ce coup 34. Qxc4 les noirs gagneraient ainsi 34... gxf2+ 35. Kh1 Qxc4 36. Nxe5+ Kf6 37. Nxc4 f1=Q+ donnant échec, les blancs se trouveraient avec l'échange d'une tour contre un cavalier, ce qui sur la fin d'une partie fait presque toujours gagner.

34... gxf2+ 35. Qxf2 Qxf2+ 36. Kxf2 Rxe4 37. Rd7 Rf4 Les blancs font ici une grande faute; il faut y faire attention, car des coups analogues se présentent souvent; sans cette faute la partie devait être remise. 38. Rxb7 e4 39. Kg3 exf3 0-1

London - Edinburgh
Correspondence 1824

1. e4 e5 2. Nf3 Nc6 3. d4 exd4 4. Bc4 Bc5 5. c3

Les blancs auraient pu jouer aussi 5. Ng5

5... Qe7 6. O-O dxc3 7. Nxc3 d6 8. Nd5 Qd7 La dame à cette case gêne la sortie du fou de la dame. 9. b4


Les blancs sacrifient ce second pion pour donner plus de force à leur attaque.

9... Nxb4 10. Nxb4 Bxb4 11. Ng5 Nh6 12. Bb2 Kf8

Ce coup est forcé, car si les blancs avaient roqué 12... O-O , les blancs en jouant 13. Qd4 auraient donné échec et mat en peu de coups.

13. Qb3 Qe7 14. Nxf7 Nxf7 15. Qxb4 Ne5 16. f4 Nxc4 17. Qxc4 Qf7 18. Qc3 Be6 19. f5 Bc4 20. Rf4 b5 21. e5 dxe5 22. Qxe5 h6 23. Re1 Rh7 24. f6 g5 25. Rf5 a5 26. Qc5+

26. Bd4 eût été meilleur.

26... Kg8 27. Rxg5+

Les blancs sacrifient une tour très-légèrement, cependant, comme on le verra plus loin, ils peuvent avoir l'échec perpétuel; ils ne veulent plus s'en contenter et ils perdent la partie. Les blancs pouvaient, au lieu de ce coup, jouer 27. Re7 et ils auraient eu un très-beau jeu.

27... hxg5 28. Qxg5+ Kf8

Si les noirs avaient joué 28... Kh8 , les blancs auraient gagné en jouant 29. Re7

29. Bd4 Be6 30. Qc5+ Kg8 31. Qg5+ Kf8 32. Bc5+ Ke8 33. Qd5 Ra6 34. Qb7 Qh5 35. f7+

Les blancs pouvaient aussi prendre 35. Qxa6 , et la partie eût été remise.

35... Kxf7 36. Rf1+ Kg6 37. Qe4+ Bf5 38. Qe8+ Rf7 39. Qg8+ Kf6 40. g4 Ra8


Ce coup de ressource est fort joli et très-bien joué. Tout autre coup, et les noirs auraient perdu. Les blancs jouent au reste fort mal la fin de cette partie.

41. Qxa8 Qxg4+ 42. Kh1 Rd7 43. Ba3 Kf7 44. Qc6 Rd1 45. Qxb5 Qe4+ 46. Kg1 Kg6 47. Qb2 Qg4+ 48. Qg2 Qxg2+ 49. Kxg2 Bh3+ 0-1

Edinburgh - London
Correspondence 1826

1. e4 e5 2. Nf3 Nc6 3. d4 Nxd4 4. Nxd4 exd4 5. Qxd4 Ne7 6. Bc4 Nc6 7. Qd5 Qf6 8. Nc3


Ce n'est pas un très bon coup, car vous permettez ainsi aux noirs de sortir leur fou du roi avantageusement : roquer eût été meilleur.

8... Bb4 9. Bd2 d6 10. Bb5 Bd7 11. Qc4 Bc5 12. O-O O-O 13. Qd3 Ne5 14. Qg3 Bxb5 15. Nxb5 c6 16. Nc3 Nc4 17. Bg5 Qg6 18. b3 f6 19. Bc1 Qxg3 20. hxg3 Bd4 21. bxc4 Bxc3 22. Rb1 b6 23. Rd1 Rae8 24. Rb3 Ba5 25. f3 f5 26. exf5 Re2

Les noirs n'auraient pas mieux joué en prenant 26... Rxf5 Les blancs ont toujours le meilleur jeu.

27. g4 Rxc2 28. Bf4 Rxc4 29. Bxd6 Re8 30. Ra3 h6 31. Bc7 Re2 32. Rd8+ Kh7 33. Rc8 Rc1+ 34. Kh2 Ree1 35. Kh3 Rh1+ 36. Bh2 Bc3 37. f4

Si vous aviez joué 37. Rxa7 vous auriez perdu la partie.

37... Bd2 38. g3 Ba5

38... Rc2 parait au premier abord un bon coup; mais les blancs, en jouant 39. g5 gagnent la partie, quel que soit le coup des noirs.

39. Re3


C'est un très bon coup, et la fin de cette partie est très bien joué par les blancs.

39... Rc2 40. g5 Rhxh2+ 41. Kg4 h5+ 42. Kf3 Rhf2+ 43. Ke4 g6 44. Rc7+ Kg8 45. Ke5 Rc5+

Si les noirs avaient donné l'échec du fou 45... Bc3+ , les blancs auraient du prendre le fou 46. Rxc3 puis jouer leur roi 46... -- 47. Kf6

46. Kf6 Rxf5+ 47. Kxg6 Rf8 48. Rg7+ Kh8 49. Kh6 Bb4 50. Re6 Rf5 51. Rh7+ Kg8 52. Rg6+ Kf8 53. Rxc6 Rc5 54. Rf6+ Ke8 55. g6 Rc3 56. g4 Bf8+ 57. Rxf8+ Kxf8 58. g7+

Si vous aviez d'abord donné l'échec de la tour 58. Rh8+ Ke7 , puis avancé apres 59. g7 , la partie eût été remise.

58... Kf7 59. Rh8 Rc6+ 60. Kh7 1-0

Edinburgh - London, C
Correspondence 1824

1. e4 e5 2. Nf3 Nc6 3. d4 exd4 4. Bc4 Bb4+ 5. c3 dxc3 6. O-O d6 7. a3 Bc5 8. b4 Bb6 9. Qb3 Qf6 10. Nxc3 Be6 11. Nd5 Bxd5

Les noirs ne peuvent pas prendre 11... Qxa1 sans perdre la dame.

12. Bxd5 Nge7 13. Bg5 Qg6 14. Bxe7 Kxe7 Pour ne pas perdre un pion. 15. a4 a5 16. b5 Rab8 17. Nh4

Les blancs ne peuvent pas gagner la pièce 17. bxc6 sans perdre la dame.

17... Qf6 18. Nf5+ Kf8 19. Rac1 Ne5 20. Kh1 h5 21. g3 g6 22. Nh4 Ng4 23. h3 g5


24. Nf3 c6 25. Bc4 Rh7 26. Kg2

Les blancs, en prenant 26. hxg4 , auraient très mauvais jeu.

26... Kg7 27. Be2 Ne5 28. Nxg5 Qxg5 29. f4 Qg6 30. fxe5 Qxe4+ 31. Bf3 Qe3 32. Qb1 Kh8 33. Rce1 Qg5 34. h4 Qg7 35. Be4 Rh6 36. Rf5 dxe5 37. Rg5 Qf8 38. Qc1 Bd8 39. Rxe5 Bf6 40. Rf5 Re8 41. bxc6 bxc6 42. Rxa5 Kg7 43. Rc5 Re6 44. Qc4 Qe7 45. Re3 Qa7 46. Re2 Rd6 47. a5 Rd1 48. Bf3 Bd4 49. Rg5+ Rg6 50. Qxc6 Bf6 51. Rxg6+ fxg6 52. Qb6 Qf7 53. Rc2 Rd7 54. Bc6 Qe6 55. Ra2

Si les blancs prenaient 55. Bxd7 , les noirs devraient jouer 55... Qe4+

55... Rd4 56. Qa7+ Kh6 57. Bf3 Qe3 58. Qb7 Rd2+ 59. Rxd2 Qxd2+ 60. Kh3 Qf2 Dans cette position, la partie est décidément remise. 1/2-1/2

La Bourdonnais, L - Cochrane, J
Paris 1821

1. e4 e5 2. f4 exf4 3. Nf3 g5 4. Bc4 g4 5. Ne5 Qh4+ 6. Kf1 f3 7. g3 Qh3+ 8. Kf2 Les blancs perdent la partie en faisant une faute dès le debut; les noirs en profitent très bien. 8... Qg2+ 9. Ke3 Bh6+ 10. Kd3 d5


Le sacrifice de ce pion est bien joué, il fait gagner des temps.

11. Bxd5 Na6 12. c3 c6 13. Bxf7+ Ke7 14. Bb3 Nc5+ 15. Kc2 Nxe4 16. Qf1 Bf5 17. Qxg2 Nf2+ 18. d3 fxg2 19. Rg1 Rd8 20. Bxh6 Nxh6 21. Rxg2 Nxd3 22. Nxd3 Bxd3+ 23. Kc1 Rhf8 24. Nd2 Nf5 25. Bd1 Ne3 26. Rg1 Bf1 27. Bxg4 Rf2 Dans cette position les noirs doivent gagner la partie. *

W - B

1. e4 e5 2. f4 exf4 3. Nf3 Be7 4. Bc4 Bh4+ 5. g3 fxg3 6. O-O gxh2+ 7. Kh1 Bf6

S'ils avaient joué 7... Be7 , vous auriez gagné la partie en peu de coups.

8. e5 d5 S'ils ne sacrifiaient pas ce fou, vous gagneriez indubitablement; mais en le perdent et conservant trois pions pour cette pièce, ils doivent gagner par la force de leurs pions, pourvu qu'ils ne se pressent pas de les pousser avant que toutes les pièces ne soient sorties. 9. exf6 Nxf6 10. Bb3 Be6 11. d3

En poussant 11. d4 , vous auriez donné à ses cavaliers une entrée libre dans votre jeu, ce qui leur aurait procure le gain de la partie.

11... h6


Ce coup est important pour le gain de la partie, parce qu'il vous empêche de jouer Fc1-g5, en attaquant leur cavalier; ce qui vous procurerait le moyen de diviser leurs pions, en sacrifiant une tour pour un de leurs cavaliers, et vous donnerait l'avantage.

12. Bf4 c5 13. Bxh2 Nc6 14. Nbd2 Ng4 Ils jouent ce cavalier pour prendre le fou de votre dame, qui pourrait les incommoder, s'ils roquaient du côté de la leur. Il est bon de donner ici pour règle générale, que lorsqu'on à des pions passés, il faut tacher de se défaire des fous de l'adversaire, parce qu'ils peuvent s'opposer aux pions et les arrêter dans leur marche, mieux que toute autre pièce. 15. Qe2 Ne pouvant conserver votre fou, vous jouez votre dame pour le remplacer. 15... Nxh2 16. Qxh2 Qb8 Ils propose dame pour dame, pour ôter la direction de la vôtre, et placer la leur à la troisieme case, si vous refusez l'échange. 17. Qxb8+ Si vous preniez pas la dame, votre partie serait encore moins bonne. 17... Rxb8 18. Rae1 Kd7 19. Ne5+ Nxe5 20. Rxe5 Kd6 21. Rfe1 b5 22. c3 Rbe8 23. a4 a6 24. Nf3 g5 25. Kg2 f6

S'ils eussent poussé 25... f5 , vous auriez pris 26. Bxd5 ; ce qui rendrait votre partie meilleure.

26. R5e2 h5 27. axb5 axb5 28. Ra1 Ra8


Il ne faut jamais céder les passages, ni laisser doubler les tours à son adversaire; c'est pourquoi ils proposent pièce pour pièce.

29. Rae1 Bd7 30. d4 c4 31. Bc2 h4 Ils jouent ce pion pour pousser ensuite Pg5-g4 sur votre cavalier, afin de le forcer à quitter son poste; mais s'ils eussent poussé le pion du cavalier avant de jouer celui-ci, votre cavalier allant se poster à la case h4, aurait arrêté la marche de leurs pions. 32. Rh1 Rh5

Si, au lieu de ce coup, ils avaient pousse 32... h3+ ils auraient joué contre la règle générale, indiquée dans la première partie de ce chapitre.

33. b3 Rah8 34. b4 g4 35. Nd2 Rg5 36. Rf1 g3 37. Rxf6+ Kc7 38. Rg6 h3+ 39. Kg1 g2 40. Rxg5 h2+ 41. Kxg2 h1=Q+ 42. Kf2 Rf8+ 43. Ke3 Qh3+ 44. Nf3 Qxf3+ La dame prend ensuite la tour, et donne mat au second coup. 0-1

W - B

1. d4 d5 2. c4 dxc4 3. e4 Si vous ne poussiez ce pion qu'un pas, votre adversaire tiendrait le fou de votre dame renferme pendant la moitié de la partie. 3... e5 Si, au lieu de jouer ce pion, ils avaient soutenu celui de gambit, ils auraient perdu la partie. 4. d5

Si vous avez pris 4. dxe5 , vous perdiez l'avantage de l'attaque.

4... f5


S'ils avaient joué tout autre coup 4... -- , il airait fallu pousser 5. f4 ; ce qui aurait procure une entière liberte à vos pièces.

5. Nc3 Nf6 6. f3 Bc5 7. Na4

Au lieu de jouer ce cavalier pour vous défaire du fou de leur roi, selon la règle générale, prescrite dans la première partie, vous auriez pu prendre le pion du gambit 7. Bxc4 ; mais vous auriez perdu la partie.

7... Bxg1

Si, au lieu de prendre ce cavalier, ils eussent joué 7... Bd4 , vous auriez pu l'attaquer en jouant 8. Ne2 , et le prendre le coup suivant.

8. Rxg1 O-O

S'ils avaient pousse 8... b5 pour soutenir le pion du gambit, ils auraient perdu la partie;

et si, au lieu de l'un de ces deux coups, ils avaient préféré prendre 8... fxe4 , vous auriez repris 9. fxe4 ; et ils n'auraient pas ose reprendre 9... Nxe4 , parce qu'en jouant ensuite 10. Qh5+ , vous auriez gagné la partie.

9. Nc3 fxe4 10. Bxc4

Voici un coup assez singulier; si vous eussiez repris 10. fxe4 , vous auriez perdu la partie.

10... exf3 11. gxf3 En reprenant de ce pion, vous procurez à votre tour une ouverture sur leur roi. 11... Bf5 12. Be3 Nbd7 13. Qd2 Nb6 14. Bxb6 axb6 15. O-O-O Kh8 16. Rg5 g6 17. Qe3 Qd6 18. Ne4 Bxe4 19. fxe4 Pour se réunir à celui de la dame. 19... Rfe8 20. Kb1 Qc5 21. Qxc5 bxc5 22. Re1 Kg7 23. Kc2 h6 24. Rg3 Nh5 25. Rb3 b6 26. d6


Pour faire ouverture à votre tour et à votre fou.

26... cxd6 27. Rxb6 Rad8 28. Rd1 Nf6 29. Rb7+ Kh8 30. Bd5 Pour empêcher les pions de l'adversaire d'avancer. 30... Nxd5 31. Rxd5 Rf8 32. Rd2 Rf4 33. Re2 d5 34. exd5 Rxd5 35. Re7 g5 S'ils soutenaient le pion, ils perdraient la partie. 36. R7xe5 Rxe5 37. Rxe5 Rf2+ 38. Kc3 Rxh2 39. a4

Si, au lieu de pousser ce pion, vous aviez pris 39. Rxc5 , vous auriez perdu la partie, parce que votre roi aurait empêche votre tour de venir fermer le passage au pion de leur cavalier.

39... g4 40. a5 g3 41. Re1 g2 42. Rg1 Rh3+ 43. Kc4 Rg3 44. a6 Rg7 45. Kxc5 h5 46. Kb6 h4 47. a7 Rxa7 S'ils ne prenaient pas votre pion, en prenant le leur, ils perdraient immediatement. 48. Rxg2 Si, au lieu de prendre leur pion, vous aviez pris leur tour, vous perdiez la partie. 48... Rh7 49. b4 h3 50. Rh2 Kg7 51. b5 Kg6 52. Kc6 Kg5 53. b6 Kg4 54. b7 Rxb7 55. Kxb7 Vous prenez leur tour, et comme leur pion vous coûtera la vôtre, il est visible que la partie est remise. 1/2-1/2


Send comments or corrections to chw-2g01@mark-weeks.com.